Tini à Jésus Maria

Tini à Jésus Maria

Bonjour ! Tini est arrivée à Jésus Maria.



+ Le show de Tini à 21H (Argentine), donc cette nuit à 01H (France) sera diffusé en cliquant ici.


+ Retrouvez l’interview de Tini pour La Voz :
Tini est très heureuse de pouvoir chanter à Jésus Maria et parle du partage de ses chansons sur scène.

« En ce moment de ma vie, l’Hippodrome est ma priorité absolue, c’est l’une des plus grandes et des plus belles choses qui me soient arrivées tout au long de ma vie. »
« Ça le rend encore plus spécial même si c’est le jour de mon anniversaire. »
« Le jour de la renaissance de chaque personne est un jour révolutionnaire, il vous émeut à tous points de vue et je vais juste réaliser l’un de mes plus grands rêves liés à l’artistique. »
« Je prépare le meilleur spectacle que je puisse donner tout au long de ma vie, en y mettant tout l’amour et l’énergie, j’espère que les gens l’apprécieront beaucoup et garderont à jamais le souvenir de ce que ces cinq spectacles vont être à l’Hippodrome. Je pense qu’ils vont être inoubliables, pleins d’amour, incroyables. »

Il y a quelques jours, vous avez diffusé une émission en streaming, mais avec un public. Comment vous préparez-vous pour l’Hippodrome ?
Ce format était super spécial. En réalité, les streamings se faisaient autrefois sans public. Mais ce n’est jamais pareil : les gens font le show. L’énergie et tout circule, en fonction des personnes qui sont là. J’ai pu parler aux gens de Claro et ils m’ont comprise, et nous aussi. C’était une manière différente, quelque chose de beaucoup plus intime, beaucoup plus intense, des versions profondes. Des chansons rapides aux ballades. Ce streaming a été l’un des plus beaux spectacles que j’ai fait de toute ma vie, dans le cadre d’un théâtre, avec des gens à proximité. Chaque version était une histoire et une histoire différente. Musicalement, arranger et créer le spectacle était quelque chose de très beau. Ce que je vais apporter en direct, ce sont des ressources telles que des cordes, des instruments à vent et des chœurs, qui seront également présents le 21 mars, même si ce spectacle aura beaucoup plus de nuances.

Vous dites toujours que vous vous impliquez beaucoup dans chaque partie de votre projet. Qu’est-ce qui vous obsède en tant qu’artiste ?
Dans la création et le montage des spectacles, je suis perfectionniste. Je pense beaucoup au plaisir des gens, au message que je veux transmettre. Il y a quelque chose en moi qui recherche toujours le meilleur et veut que les gens repartent très heureux après chaque concert. Depuis les écrans, les transitions, les arrangements musicaux, les costumes, l’ouverture et la fin, ce qui se passe dans chaque spectacle, les nuances ; chaque détail doit passer par moi. Évidemment, mon équipe est là, encaissant tout. J’ai la chance d’avoir des gens qui en savent beaucoup et c’est beau de les écouter avec toutes leurs idées. En soi, le processus de montage des spectacles est quelque chose que j’aime et qui me passionne beaucoup.

Vous avez 25 ans et vous avez une carrière dont rêvaient de nombreux artistes. Quels sont vos prochains défis ? Qu’est-ce qui vous motive à aller de l’avant ?
C’est très fou et à 25 ans, je me sens bien mais je sais que j’ai encore beaucoup de choses à découvrir. Personnellement, je pense que j’ai beaucoup grandi de l’intérieur, en me découvrant et en comprenant beaucoup de choses. Compte tenu de tout ce qui s’est passé avec la pandémie, je pense que c’était une très grande croissance personnelle, et je continue à travailler là-dessus. Professionnellement, j’aimerais continuer à grandir dans la musique, évidemment c’est une priorité. Revenir au jeu d’acteur est quelque chose auquel je pense et que j’ai en tête depuis un certain temps. Espérons qu’en 2022 cela arrivera enfin, j’aimerais y mettre à nouveau mon énergie.

Que vous arrive-t-il en interne avec ces statistiques et ces chiffres ? Connaissez-vous les chiffres ?
J’ai l’impression que tu le veux ou pas, qu’on est conscient de ces choses-là, elles finissent par venir à toi. Vous êtes en contact permanent avec des personnes qui communiquent avec vous. Il est très difficile d’être au courant des chiffres fous qu’on vous raconte ou que vous voyez. J’attends jusqu’à un certain point, mais les chiffres et les chiffres finissent par me surprendre. Toujours d’un lieu de gratitude pour l’affection et l’amour que tout le monde donne à chaque projet que je fais.

Vous vous êtes pleinement liée aux genres urbains. Vous sentez-vous partie de cette nouvelle génération d’artistes argentins qui ont planté un drapeau international ?
Totalement, j’ai l’impression que nous faisons tous partie de cette génération d’artistes qui est en train de révolutionner l’Argentine. Tout ce qui se passe est vraiment très beau, aussi en tant que groupe humain et artistique. C’est très agréable de pouvoir s’unir pour faire les chansons, s’entraider, pouvoir transmettre un message ensemble, là c’est la force. Je pense que nous nous responsabilisons. J’admire tous les artistes qui se donnent maintenant à fond et je souhaite que cela continue de croître et de se produire de plus en plus. Un très beau message est passé aux nouvelles générations : la compétition est plus avec soi-même qu’avec l’autre. Le désir d’être meilleur, de grandir, est un défi avec soi-même. Pouvoir partager de la musique avec d’autres artistes est quelque chose de très agréable. Un message d’unité et d’amitié est créé.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top