tinitinitini streaming
logot logoinsta logoyt logomail


Une chanson sortira le 21 juin.

La chanson de Lola Indigo avec Tini et Belinda "Niña de la escuela" sera disponible le 2 juillet.

16/05 : Tini est à Miami.

"Miénteme" est dans le top 50 de Spotify Global.

Tini et Manuel Turizo ont collaboré ensemble.








itunes spotify googlemusic deezer

14
Août
2016

Découvrez les photos et vidéos de Martina et Pancho lors de la répétition :

+ Découvrez la traduction de la Partie 2 de l'interview de Martina pour Rumbos :

Qu'est ce que tu vois pour plus tard ?
M - J'ai du dire adieu à Violetta, un personnage qui m'a tellement apporté et qui restera toujours dans mon coeur. Mais maintenant Disney est derrière moi, je suis simplement moi, celle que vous voyez. Cette merveilleuse époque est désormais derrière moi, j'ai vraiment passé 5 années glorieuses mais maintenant je veux que vous me connaissez en tant que Martina. Je tiens à être moi-même, avec des choses à dire, composer, chanter ...

Que voudrais-tu dire?
M - Eh bien, je me prépare, il est pas facile. Nous sommes dans cette industrie depuis de nombreuses années, et nous sommes tous très semblables, faisons les mêmes choses - il est bon, mais je ne veux pas ressembler à quelqu'un ... Je dois trouver quelque chose qui pourrait me distinguer des autres, je dois faire quelque chose qui puisse venir seulement de moi.

Est-ce que tout n'a pas déjà été inventé?
M - Non! Il y a des domaines qui peuvent encore être améliorer. Je veux croire qu'on peut faire quelque chose de différent. C'est mon objectif, comme je l'ai déjà dit précédemment.

Et est-ce que cela te met la pression ?
M - Oui, j'ai la pression mais cette pression me plaît. Parce que c'est une manière de m'obliger à continuer d'étudier, en faisant des recherches, en connaissant et en allant mieux. La pression, bien prise, stimule, évite la répitition de toujours la même chose. Et là, dans cette recherche permanente, dans cette nécessité d'aller par plus, j'en reviens à Violetta, qui a été le personnage qui m'a élevé, qui m'a formé et il m'a donné la grande opportunité de ma vie.

Qu'est-ce que vous auriez été sans Violetta ?
M - J'aurais été une chanteuse, bien sûr, mais tout serait différent, moins professionnelle, moins exigeante, peut-être ... Il est évident que mes parents m'ont toujours encouragée, j'ai eu une éducation, mais Violetta a fait de moi une personne plus mature, plus professionnelle, elle m'a aidée à mieux parler, pour ne pas dire de mauvais mots pour m'exprimer plus correctement ... Uff, Violetta était et restera importante pour moi et pour les centaines de milliers de personnes qui ont suivi la série et l'ont pris comme modèle.

Tu as aimé, être aussi populaire dans des pays lointains?
M - Cela n'a rien à voir ! Certes on était tous heureux que la série marche aussi bien mais je préfère la tranquillité ...

Comment as-tu vécu le succès de Violetta en tant qu'artiste ?
M - Je ne peux pas te le dire, je n'ai pas d'idée, en vrai je ne sais pas... Je te parle par le programme, par Disney, je ne peux pas me séparer de la série et m'attribuer les mérites parce que je faisais un personnage, c'était la série et non pas Martina.

Tu te souviens comment tu as vécu ce phénomène en étant si jeune ?
M - Comme une fille avec beaucoup d'insouciance et de naïveté.

Es-tu fière d'avoir était une fille Disney ?
M - Absolument ! Je n'ai pas à avoir honte, ce fut un honneur d'avoir fait partie de l'entreprise Disney !

Tu ne te révolte pas ?
M - Non ! Aujourd'hui je ne fais plus partie de Disney ce n'est pas pour autant que j'ai des choses à dire non ! Je suis heureuse d'avoir fait partie de Disney et je leur en suis reconnaissante.

Et Maintenant, vous ressentez cette sensation d'orphelinat ?
M - Je suppose que oui. L'attention que cela représente est différent car maintenant je suis simplement moi.

Plus libre ?
M - C'est certain. Mais parfois la liberté te confond. Je sais que ce sont les premiers pas, je dois avoir confiance en moi et en tout que que je fais. Mais des craintes et incertitudes apparaissent.

Quelles craintes ?
M - Si ma musique vous plait, rien de plus.

Tu ne te fais pas confiance ?
M - Si, les choses vont plus que bien, mais je garde à l'esprit que tout peut se terminer.

As-tu peur d'échouer ?
M - oui.

Pense-tu échouer ?
M - J'espère que non. Mais on ne sais jamais ce qui peut arriver.

C'est ce qui te dit ton père ?
M - Oui, il me dit souvent. Cette carrière ne t'avertit jamais quand elle se termine. Cela peut arriver du jour au lendemain.

Est-ce déloyale ?
M - Ce sont les règles. Un jour, vous êtes là et le lendemain ne plus y être.

Arrêter ... Peut-tu l'imaginer?
M - Je ne veux pas, je n'ose oser. Je suis encore au début avec mon premier album et je veux la position, qu'ils disent est la plus difficile. Je veux être un artiste à la recherche d'un autre public.

Quel public?
M - Un autre public que je pense qui ne m'écoute pas ... Je dois atteindre d'autres oreilles, la vingtaine, la trentaine. Là, dans cette direction, je dois me concentrer sur moi. Et je sens que je peux le faire.

Et lutter contre les préjugés ?
M - Oui, ceux qui vont être pour toujours. Qu'est-ce que je peux faire?

Rien?
M - Je serai toujours la fille Disney. Mais je vais vous montrer ma maturité.

En parlant de la réalité. Tu as eu l'occasion de t'informer, de lire ce qui se passe en politique, dans l'économie, du pays?
M - Dans le meilleur de mes capacités, je tente de me dire, en regardant les nouvelles, en écoutant papa ... Je ne parle pas de politique, mais je me rends compte de ce qui se passe dans mon pays et cela m'angoisse beaucoup.

Qu'est-ce qui t'angoisse ?
M - Comme nous les Argentins on vit et toutes les choses qui se passent. Je le vois.

Tu le vois ?
M - Oui, je vois mes amis, les familles de mes amis, avec des collègues. Et je vois qu'il est difficile, que la société est difficile. Nous perdons lentement le sentiment d'être des Argentins, parce que nous sommes divisés ... Cela arrive à moi, il est ce que je vois, mais ne perdons pas la foi en l'avenir.

Existe-il vraiment une sorte de rivalité entre vous et Lali Esposito, deux divas pop?
M- (Rires). Il n'y a pas de rivalité, je pense c'est une question que les fans qui vivent en comparant ce qui fait l'une et l'autre. Avec Lali va bien, je n'ai personnellement pas de problème. Pas le moins. Je ne sais pas ce qu'ils veulent regarder, ou ce qu'ils veulent dire. Je réponds toujours la même chose. Il y avait, non, il y aura des problèmes avec Lali Esposito. Je ne suis pas comme ça …

Comme quoi?
M - Assemblage problèmes ... Lali et moi sommes deux collègues qui font chacune sa vie, nous sommes différentes et c'est formidable que chacune a son style et sa façon d'être ... Et après tout nous avons toutes deux dédié ce qu'on fait à ce que nous aimons et tout va bien.

As-tu entendu la musique de Lali?
M - Oui, évidemment ... En outre, les musiciens qui travaillent avec elle ont été en tournée avec moi, ce sont les meilleurs.

Un jour vous partagerez une scène toute les deux ?
M - (Il rit un peu inconfortable) Vous imaginez ? En tout cas je lui souhaite le meilleur.

Share Button
Posté par Maria



Commentaires

Laisser un commentaire