Rumbos : Partie 1

Bonjour ! Je vous ai mis 2 photos de Tini partagées via Instagram

+ #RAPPEL : Aujourd’hui, Tini sera dans l’émission Mirtha à 13H15 en Argentine soit à 18H15 en France.
Pour Regarder l’émission en direct à 18h15, cliquez-ici

+ Découvrez la traduction de la partie 1 de l‘interview de Martina pour Rumbos

“Maintenant, je suis, je suis ce que vous voyez”

Pendant des années, elle a vécu connue grâce au personnage de Violetta, qui a atteint la célébrité mondiale. Maintenant elle commence l’aventure d’être elle-même et de briller dans le monde de la musique. Une conversation intime avec un ami et guitariste, où Tini nous explique pourquoi Beyoncé est la meilleure et elle n’est pas distraite lorsque nous lui parlons de Lali Esposito.

Il est onze heures du matin d’un vendredi ensoleillé avec une crème glacé, Martina est, assise confortablement sur un fauteuil et elle regarde par la baie vitrée. Elle est entourée par trois personnes : son coiffeur, maquilleur et ami. Martina Stoessel est détendue, en écoutant depuis son IPod : Beyoncé, Justin Bieber, Pharrell Williams, et certains sons de Enrique Iglesias résonnent dans la salle …

Martina s’aperçoit de la présence de Rumbos, sourit et l’ invite à s’installer près d’elle, tandis qu’elle finalise sa mise au point en chantant et va donner quelques pas de danse comme un Michael Jackson. Martina semble s’amuser en chantant et dansant sur la musique qu’elle aime.
“Aimez-vous? Et celui-ci? “Demanda-t-elle
“Je suis tellement, tellement heureuse je suis née avec cet amour pour la musique. C’est dans mon sang”, at-elle expliqué avec un regard ravi, comme cela pourrait être celui d’un fan, qui répète les mouvements rythmiques.

Elle est hyperactive. Elle va et vient, dans les chambres, se change et revient. Toujours avec son téléphone en main. Elle travaille avec une grande générosité et son enthousiasme qu’elle partage avec les photographes qui l’approchent avec les appareils. Elle était un peu gênée, et elle demande à voir les photos, et puis demande à supprimer certaines photos, mais elle à nouveau, en corrigeant ce qu’elle n’aime pas. Elle est stylée, mince, avec un joli visage, elle n’a rien à envier aux déesses de Hollywood.

Tout en posant pour les photographes, elle se met à discuter avec Rumbos et parcourt quelques exemplaires.
“C’est China Suárez? Elle est vraiment magnifique non ? C’est une bombe. Je suis fan de China, et sa beauté, j’adore ! Regardez ça … Regardez son visage, ces yeux.”
“Vous avez une autre édition?” Est-ce que c’est Celeste Cid ? Elle est belle,” exclame Martina en admiration et aussi un peu effrayée par la comparaison “Je vais être l’une d’entre elles ?” …

Quelle importance a-t-elle l’image pour toi ?
M – Très importante. Je me suis toujours soignée, bien-sur, il me plaît de me mettre des crèmes, ainsi que les soins pour mes cheveux, j’essaie de lui donner tout ce dont j’ai besoin. Je considère que l’image de l’un se vend et chacun doit la soigner comme si c’était un produit.

Gym ?
M – Tu sais que je ne suis jamais allée à une salle de gym? Ni je n’ai fait un quelconque régime parce que j’ai une vie très ordonnée. Ce que je fais, oui, c’est de courir mais lors de mes shows en direct. Mon idée est de chanter et de me mouvoir dans une scène, comme Madona, je m’entraîne pour ça, oui.

Tu étais avec une guitare tout à l’heure, Tu sais en faire ?
M – J’apprends, je crois que comme n’importe quel chanteur, chanteuse, savoir faire de la guitare ou le piano est super important pour composer, mais j’apprends, beaucoup de notions me manquent encore. Je ne suis pas une musicienne professionnelle, mais heureusement je suis bien entourée par Pancho, mon meilleur ami, un musicien et qui m’apprend et il me permet de me débrouiller.

Vous rêvez d’être quel genre de chanteuse?
M – Je rêve avec certaines qualités requises et ces rêves m’aident beaucoup… En outre, la discipline et la persévérance et à devenir une professionnelle qui veut chanter et danser en même temps, chanter et jouer de la guitare et pourquoi pas faire du piano dans la journée de demain.

Dans ce changement de votre carrière, vous prenez exemple sur des collègues plus expérimentés ?
M – Oui, j’observe Beyoncé. Cette femme m’hypnotise, me captive et je la prends comme référence. Je ne la copie pas, mais je regarde ce qu’elle fait. Je regarde ses vidéos, les backstages qui sont filmés de ce qu’elle fait et et j’admire, la travailleuse qu’elle est. En la voyant cela me donne envie d’être plus que je ne suis.

N’êtes-vous pas un ventre plein après avoir servi tant de rêves?
M – Vous avez vu comment c’est. Vous pensez que vous pouvez aller pour plus, que vous pouvez réaliser. Rappelez-vous, je ne veux pas paraître arrogant de ma part, ni vouloir être la meilleure dans le monde … Non ! Je le fais pour moi, je me suis fixée mes buts, objectifs. Dans cela je suis méthodique, rigoureuse et Je regarde toujours en avant.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top