tinitinitini streaming
logot logoinsta logoyt logomail


Du 11 au 13 juin aura lieu le festival #SuenaEnTikTok (by TikTokLatAM) à 21H en France. Tini performera à 19h15 (heure argentine) le 11 juin soit à 00h15 (heure française) le 12 juin via le compte Tik Tok de Tiktok_espanol.

La chanson de Lola Indigo avec Tini et Belinda "Niña de la escuela" sera disponible le 2 juillet.

16/05 : Tini est à Miami.

"Miénteme" est dans le top 50 de Spotify Global.

Tini et Manuel Turizo ont collaboré ensemble.








itunes spotify googlemusic deezer

30
Mai
2021

Bonjour ! Bonne fête à toutes les mamans ! Découvrez une interview pour Madame Figaro Espagne :

Ton nouveau clip vidéo, «Miénteme», avec María Becerra, a une fin libre et autonome. Sommes-nous des femmes comme ça, libres et autonomes, ou est-ce encore un souhait plutôt qu'une réalité ?
C'est le désir et la réalité. Les choses n'ont pas changé autant que nous le souhaiterions tous, mais nous sommes dans le processus et nous générons une prise de conscience. Nous sommes «en route», même s'il reste encore beaucoup de choses à accomplir.

Les filles préfèrent-elles aujourd'hui être des princesses ou des divas latines ?
Les filles ne veulent plus être des princesses, elles préfèrent être des divas latines. Totalement ! Maintenant, il y a cette vision de la liberté et d'être qui vous voulez être sans les stéréotypes avec lesquels, par exemple, j'ai grandi. Les filles de ma génération et celles à venir brisent les schémas de ce qu'une femme était censée être, de ce que l'on croyait être la beauté parfaite ou de ce que signifiait une vie heureuse. Ce que la diva latine donne, c'est la diversité et de nombreuses options.

Comment quitte-t-on son étiquette d'une ancienne fille de Disney ?
C'est un travail personnel et cela dépend beaucoup de la famille que vous avez eue, de l'école que vous avez fréquentée et de ce que vous avez consommé. Et, aussi, de ce qui se passe dans le monde, de ce que nous entendons à travers les médias ou des messages transmis par des influenceurs qui veulent rompre avec ce que nous étions censés faire et qui parlent de la façon dont chacun devrait se sentir libre. De plus, il doit être mis en pratique, car il est très bien d'être libre de toute pensée mais nous avons tellement de choses enracinées qu'il est difficile d'en faire une réalité. C'est un travail de tous les jours.

Les années te rendent-elles plus rebelle ?
Dans mon cas, j'ai toujours été une fille qui aimait expérimenter et essayer. Je suis une âme très libre, je ne sais pas si rebelle mais une âme expérimentale, et je pense que cela me donne envie de constamment chercher et essayer de nouvelles choses. Bien sûr, avec mes limites, je sais déjà ce qu'elles sont et celles que je veux traverser et celles que je ne connais pas. Être consciente et rebelle, c'est le lieu responsable et où je veux être.

«Tini, Tini, Tini», ton dernier album, rassemble des genres très différents : des ballades à la pop, en passant par les rythmes latins et les sons urbains… Avec lequel te sens-tu le plus à l'aise ?
Je suis une personne qui se réveille chaque jour avec l'envie d'écouter et de faire de la musique différente, cela dépend du monde et de mon énergie. Avec tous ces rythmes je me sens à l'aise, même si peut-être ceux auxquels je m'identifie le plus sont des ballades et aussi, à cause de mes racines, avec le latin et le reggaeton, qui m'ont accompagné tout au long de ma vie et qui comptent beaucoup pour moi.

Et comment tes fans reçoivent-ils cette liberté créative ?
Ils me connaissent depuis que je suis petite et ont grandi avec moi. Je pense qu'il y a une compréhension de leur part, j'apprends à me connaître en même temps qu'eux. Chaque jour, j'apprends quelque chose de différent et cela va de pair avec les paroles de mes chansons et la musique que je veux faire et transmettre.

Une chanson préférée que nous ne pouvons pas manquer de votre dernier travail ?
L'un de mes favoris, à cause de ce que cela signifiait dans ma carrière, est «Fresa». Au-delà d'être une chanson que j'aime, avec elle il y avait un avant et un après en musique pour moi, et ça me rappellera toujours ce moment. Cette chanson a beaucoup aimé et c'est très fou quand on se connecte avec ce thème en studio, mais quand ça arrive aux gens aussi, ça devient encore plus spécial.

Vis-tu au jour le jour ?
Oui, je vis au jour le jour, mais aussi pour ce pour quoi je devais vivre. Lorsqu'une personne a la semaine planifiée et entre au bureau tous les jours à 6 heures du matin, elle y est pendant des heures, et chaque semaine elle fait le même travail, il est difficile de vivre au jour le jour. Quant à moi, avoir une vie qui changeait constamment, me donnait la possibilité de ne rien planifier car je savais que le lendemain je pourrais tout changer. Ma vie a toujours été comme ça et vivre aujourd'hui, c'est ce qu'il me restait et ce qu'il me restait. Dans la pandémie, avec toutes les choses tristes et horribles qui se sont produites, j'ai pensé à l'avenir et tout ce que nous avons est maintenant. Je pense que c'est l'un des messages à transmettre.

Mais il est temps de parler du futur. Vous avez des projets musicaux avec Lola Indigo!
Oui, c'est une nouvelle chanson avec Lola Indigo et Belinda, une collaboration ensemble qui est très mignonne. C'est un sujet très spécial, j'espère que les gens l'apprécieront ! En plus de Lola Indigo, avec qui je parlais depuis longtemps, je suis heureuse de collaborer avec Belinda, qui est une grande artiste et qui a aussi marqué ma vie, j'ai grandi en l'écoutant, je la suis depuis J'avais 7 ou 8 ans ! Quant à Lola et moi, nous sommes de la même génération et je pense que nous comprenons toutes les deux ce chemin de la même manière. L'union des trois est très belle.

Nous t'avons dans notre «playlist» et toi, qu'est-ce que vous avez dans la tienne ?
Il y a un artiste que j'ai découvert il y a presque un an, Giveon, que je «reconsidère». J'aime beaucoup sa voix, sa musique, ce qu'il fait, sa façon d'écrire ... Un autre artiste que j'admire est Justin Bieber et quand j'ai vu qu'ils allaient tous les deux sortir une ballade ensemble, Bieber et Giveon, j'ai été très heureuse. Les deux sont toujours sur ma playlist, où il y a aussi du jazz, de la cumbia, du reggaeton, des ballades ... tout!

Au cours de la dernière décennie, tu es passée de princesse à reine. Que ce passe t-il après ?
Je ne sais pas ... Je pense que la vie m'emporte petit à petit, avec toute l'équipe qui travaille avec moi, avec intuition. Nous allons voir comment nous faisons face aux choses, mais le plus important est de le faire avec une bonne énergie et de cette façon les choses se déroulent.


+ Voici une vidéo issue d'une interview de Manuel, parlant de sa collaboration avec Tini :


+ Miénteme est numéro 1 sur Los 40 AR, Vale FM et esLatino, une radio bolivienne.

Share Button
Posté par Emily



Commentaires

Laisser un commentaire