Bienvenue sur Martina Stoessel France, votre référence francophone sur Martina "Tini" Stoessel qui a été révélée par son rôle de Violetta Castillo dans la teen-novela « Violetta ». Après cette grande aventure, Tini s'est lancée dans une carrière solo avec la sortie de son premier album solo le 29 avril 2016 et sa première tournée solo : le Got Me Started Tour en Amérique du Sud et en Europe en 2017. Ensuite, son deuxième album au rythme plus latino est sorti le 12 octobre 2018, dont la tournée Quiero Volver Tour a traversé l'Amérique Latine et l'Europe de 2018 à 2020. Tini continue de dévoiler des nouvelles chansons, son troisième album sortira prochainement. Côté cinéma, en 2018, elle a tourné dans le film de Jackie Chan "My Diary" et reprendra la route des studios pour le tournage de sa nouvelle série. Le site vous donne des informations sur Martina au quotidien et vous offre de nombreux avantages. Pour mieux la connaître, rendez-vous dans les parties "Martina" & "Dossiers" du site. Vous pourrez retrouver quotidiennement des news, photos et vidéos sur votre star préférée. Bonne visite. L'équipe de MSF
highrmx Itunes Spotify Google Music Deezer
logot logoinsta
logoyt logomail
Tini apparaîtra dans La Voz España dès le 23 octobre.

Tini est nommée aux MTV EMA.

Tini et son équipe travaillent actuellement sur une émission en streaming pour le lancement de son 3e album.

La collaboration de rêve de Tini pourrait bien être un featuring avec Alejandro Sanz. Selon GEMA, la chanson se nomme "Un Beso en Madrid".





itunes spotify googlemusic deezer

06
Juin
2017

Bonjour ! Je vous ai traduit l'interview de Tini dans Clarin et vous ai écrit un résumé de l'article.

Clarin a rencontré Martina à Los Angeles, elle composait en anglais avec Leah avec des sons tournés vers la pop, l’urbain, des balades. Ils recherchaient une bonne chanson qu’elle pourrait sortir cette année.

« Pouvoir être à L.A et travailler avec ces génies est incroyable. Déjà l’année dernière, j’étais ici pendant 4 mois enregistrant mon CD avec des compositeurs super géniaux que m’a apportés le label. Et en plus Pepe vit ici. Cette ville accumule de bons souvenirs pour moi. » reconnaît-elle.

Tini s’est jointe aux producteurs colombiens Mauricio Rengifo et Andrés Torres (à l’origine de Despacito) pour composer et enregistrer des sons.
Mauricio Rengifo dit que Tini est une artiste très proche de la pop. A aujourd’hui, la tendance est la musique urbaine. Donc, ils vont travailler sur cela. Mais, cela ne sera pas du pur urbain, mais quelque chose qui marchera dans n’importe quelle partie du monde. Il ne faut pas non plus se dédier à un seul genre de musique, sinon on sort en 3 mois du marché, dit-il. Andrés Torres a insisté que ce que veulent les gens c’est danser et chanter des bonnes chansons, indépendamment du rythme. Aujourd’hui, Spotify est très influent, tout le monde écoute la même chose.

Tini prend 30 minutes là où des chanteurs prennent 2 heures, elle est ouverte à l’évolution, elle s’investit. Mauricio trouve qu’elle a déjà beaucoup d’expérience. A ce jour, il recherche encore des sons.
Tini apprend beaucoup avec eux et est très heureuse, elle essaie des sons qu’elle ne s’imaginait pas interpréter, des sons qu’elle écoutait plus jeune, des sons latinos qui donnent envie de danser. Quant à Leah Laywood (qui a travaillé avec Selena et Demi, et avec Tini sur son 1er CD), elle l’aide pour la partie anglais.

Quelle est ton évaluation de la tournée européenne ?

J’ai coupé les ponts avec toute cette belle folie qu’a générée Violetta et j’ai recommencé. Je viens de fêter mes 20 ans et je ressens un tas de choses. Quand ce disque est sorti, ce fut un détachement d’une chose qui pour moi était confortable. Ce fut un risque. C’est pourquoi je crois que ce premier show à Madrid fut un choc. La tournée fut géniale, 200 000 personnes sont venues, elles connaissaient mes chansons, en espagnol et en anglais. Ce fut beaucoup plus que ce dont je rêvais.

A-t-il eu un certain moment bizarre ?

Je ne sais pas si on peut le qualifier de bizarre, mais à Rome, le show n’a pas bien commencé, les lumières du stage se sont éteintes (elle cherche son portable et montre une vidéo). Le groupe pouvait jouer, nous avons donc continué mais sans le jeu de lumière, sans les écrans. La lumière est revenue à la dernière chanson. J’étais très nerveuse, aux bords des larmes, mais les gens ne s’en sont pas rendus compte. Et quand j’ai arrêté pour leur parler, ils m’ont vue mal, ils se sont approchés de la scène et n’ont pas arrêté de m’encourager. Je les ai remerciés pour tant d’amour. J’ai un public très beau.

Beaucoup de tes fans sont des petites filles ou des adolescents. Qu’as-tu ressenti quand tu as appris l’attentat au show d’Ariana Grande à Manchester ?

Qu’est-ce que je peux te dire, ce fut terrible (elle soupire et devient sérieuse). J’étais déjà à L.A quand cela s’est produit. Je veux être très prudente pour parler de ce thème car ce n’est pas une chose artistique qui est arrivée, ce fut un attentat, des enfants ont été mis en cause, avec la jeunesse. Cela me paraît très injuste. Cela doit être un lieu où une personne profite de la musique, se divertit et cela s’est terminé horriblement. J’imagine ce que cela a dû être pour Ariana.

Tu es en train de travailler avec les producteurs de Despacito. La chanson t’a-t-elle collée aussi à la peau ?

Je me souviens que quand je l’ai écoutée pour la première fois en revenant de Carilo avec mon père et je me suis dit : « Cela va être un hit. » Et quand Justin Bieber l’a chantée, j’étais scotchée. Comme Andrés et Mauricio le disent, pour qu’une chansons marche, elle doit être bonne. J’aime ce processus de faire une chanson depuis le début jusqu’à la fin, être avec les compositeurs, leurs dire de quoi parler, quels rythmes j’aime ou non.

Ton cœur paraît être bien. Vas-tu enregistrer bientôt la chanson que tu as composée sur ta rencontre avec Pepe ?

Je suis très contente avec cette relation, je suis heureuse. La chanson que nous avons écrite raconte un peu comment nous nous sommes connus car ce fut magique, je ne sais pas quand je la sortirai. C’est le résultat que Tali, une productrice que je connais depuis mes 13 ans, m’a dit qu’un jour à L.A, elle avait vu dans un restaurant l’amour de ma vie. Et c’était Pepe. Des mois plus tard, quand nous avons commencé de planifier le clip de Great Escape, je ne trouvais personne, et elle s’est souvenue du garçon qu’elle avait connu. Nous l’avons appelé et convaincu, il a voyagé à Buenos Aires pour filmer le clip où il interprète la rôle de l’amour véritable et nous ne nous sommes plus séparés.

Comment vont être les shows que tu vas donner à la fin du mois au Gran Rex ?

Ce seront les mêmes que ceux de la tournée européenne, avec les mêmes chorégraphies, mais je vais inviter Sebastian Yatra, un chanteur colombien avec lequel j’ai fait une chanson. Cela va être très émouvant. J’ai fait 80 shows au Gran Rex avec Violetta, mais cette fois je vais être là comme Tini, en racontant mon histoire. Cela va être très fort.

Tu as lancé une ligne de vêtements, Tini by Martina Stoessel. Comment la définirais-tu ?

Elle est romantique, mais en même temps elle est assez rock… Comme je suis. La première ligne fut des couleurs neutres et classiques, mais dans celle d’Automne-Hiver, j’ai joué avec des images et des couleurs fortes. J’utilise du cuir écologique, je veux la rendre accessible pour les filles de mon âge. Et en plus le logo est Olga, ce fut divertissant de voir à Madrid des filles avec Olguita sur les T Shirts. Qu’est-ce que je peux demander de plus.


+ Je vous ai ajouté les photos de Tini au studio.


+ Je vous ai mis une photo de Tini avec Olga.


+ Voici une promo de Radio Disney LA pour les concerts des 30 juin et 1er juillet :


+ Voici une vidéo Insta Story de Tini qui a rendu une visite à son dentiste hier :

Share Button
Posté par Emily



Commentaires

Laisser un commentaire