Bienvenue sur Martina Stoessel France, votre référence francophone sur Martina "Tini" Stoessel qui a été révélée par son rôle de Violetta Castillo dans la teen-novela « Violetta ». Après cette grande aventure, Tini s'est lancée dans une carrière solo avec la sortie de son premier album solo le 29 avril 2016 et sa première tournée solo : le Got Me Started Tour en Amérique du Sud et en Europe en 2017. Ensuite, son deuxième album au rythme plus latino est sorti le 12 octobre 2018, dont la tournée Quiero Volver Tour a traversé l'Amérique Latine et l'Europe de 2018 à 2020. Tini continue de dévoiler des nouvelles chansons, son troisième album sortira prochainement. Côté cinéma, en 2018, elle a tourné dans le film de Jackie Chan "My Diary" et reprendra la route des studios pour le tournage de sa nouvelle série. Le site vous donne des informations sur Martina au quotidien et vous offre de nombreux avantages. Pour mieux la connaître, rendez-vous dans les parties "Martina" & "Dossiers" du site. Vous pourrez retrouver quotidiennement des news, photos et vidéos sur votre star préférée. Bonne visite. L'équipe de MSF
highrmx Itunes Spotify Google Music Deezer
logot logoinsta
logoyt logomail
"Un Beso en Madrid" sort ce jeudi à 23H (heure française).

La pochette du 3e album de Tini est terminée !

Tini apparaîtra dans La Voz España dès le 23 octobre.

Tini est nommée aux MTV EMA.

Tini et son équipe travaillent actuellement sur une émission en streaming pour le lancement de son 3e album.





itunes spotify googlemusic deezer

04
Mai
2017

Bonsoir ! Découvrez un nouvel extrait du clip de Si Tu Te Vas :

MAÑANA #SiTuTeVasVideoClip 🖤 TOMORROW #SiTuTeVasVideoClip 🔥

Une publication partagée par Tini Stoessel (@tinitastoessel) le


+ Je vous ai traduit l'interview de Tini pour ELLE.

Tout d'abord, voici le résumé des paratextes :
Tini confie que ses parents l’appellent Martina quand ils ne sont pas contents envers elle.
L’adolescente tranquille qui aimait la musique et la comédie est devenue une étoile teen mondiale. Son premier rôle fut dans Patito feo, ce fut un petit rôle. Puis, avec Disney, elle joua une héroïne principale et remplit des stades des villes les plus importantes du monde. Elle rencontra le Pape, les Rois d’Espagne, elle fut nommée l’une des femmes les plus influentes du monde de la télévision. Elle a montré qu’elle n’était plus une petite fille et qu’elle allait devenir une chanteuse pop.
Tini a parcouru l’Europe avec sa tournée. Sa beauté a un air d’Emma Watson et sa personnalité, sa force. Elle a fait du Do It Yourself son slogan. Elle ne renie pas d’être vue comme une petite fille, elle a toujours paru comme une adolescente qui danse devant son miroir.

Puis, voici l'interview.

As-tu toujours eu une âme de star ?

Non, pour rien. Depuis que j’ai des souvenirs, je joue tout le temps de manière naturelle car j’ai une personnalité histrionique et je fais des personnages dans la vie. En un seul clique, je peux changer la voix, me rendre en pauvre ou mauvaise fille, et réussir ce que je veux ! Quand je sortais du collège, j’allais dans ma chambre et je me filmais faisant des scènes, je pleurais et tout ! Je pouvais être jusqu’à minuit en train de chanter et danser. J’aimais le monde du spectacle mais je ne faisais pas partie de ces filles qui rêvaient d’être célèbres.

Mais en un jour tu t’es transformée en le personnage principal de Violetta et tout a changé. Quand as-tu pris conscience du phénomène ?

A ce moment, je ne pouvais pas comprendre ce qui était en train de se passer. Mon père a vu 400 shows et il a pleuré à la fin de chacun, je comprenais tout. Quand je le voyais, cela attirait mon attention. Maintenant, je me rends compte de la magnitude de ce que j’ai vécu.

Ce fut très difficile de franchir le grand pas et de devenir soliste ?

D’un côté, j’avais envie de changer et de me développer par moi-même. J’avais besoin d’avoir mon propre succès, mon CD, mon show, qu’ils me voyaient moi et pas mon personnage. J’étais très à l’aise mais je me suis rendue compte que si on ne prend pas le risque, on ne gagne pas. C’est pourquoi, 2016 fut une année de changements émotionnels forts, je suis devenue une femme et on ne me traite plus comme une petite fille. Ce fut aussi important pour moi.

On t’a convoquée pour être l’image de CHER et monter une collection capsule…

Ils m’ont appelée pour faire une ligne de vêtements pour des personnes plus grandes que moi. La même chose en Europe quand Valentino m’a convoquée pour faire des productions avec eux. Le monde de la mode m’a aussi aidée à ce que le public me regarde autrement.

Aimes-tu la mode ?

Je l’aime. Chaque changement de look transmet quelque chose. J’ai testé des milliers de styles de coiffures, j’ai beaucoup joué avec mon style de pair avec mes fans… Je me suis cherchée et trouvée peu à peu, comme je crois qu’ils l’ont fait eux aussi. Et aujourd’hui que je me sens plus grande, j’aime communiquer à travers de ce que je porte.

Sur les réseaux sociaux, tu es la 3e argentine la plus influente après Lionel Messi y le Pape. Que cela te génère-t-il ?

C’est fou… Je ne peux pas le croire. Je n’arrive pas à le dimensionner et si je le mets telle une chargement, peut-être qu’il arrêtera de s’écouler naturellement. Je le gère avec beaucoup de respect et de soin. Ainsi, comme avec ma nouvelle chaîne YouTube.

Qu’aimes-tu communiquer ?

Je veux qu’ils me connaissent pour ce que je suis et ce que je pense, leur dire que je suis comme avec mes fans : je souffre, ris, je suis fatiguée, je m’énerve… J’aime inspirer. Je sais qu’aujourd’hui ce n’est pas à la mode, mais j’aime moi dire au monde qu’il faut croire en l’amour. Je soutiens que te marier est très bon, ainsi comme être fidèle et qu’un homme te respecte. Cela ne me fait pas peur d’être distincte de la majeure partie des filles de ma génération.

Et tes amies, comment voient-elles cela ?

Elles se surprennent. Elles vivent l’amour d’une manière très toxique, elles tombent amoureuses d’un garçon et elles pensent toujours qu’il va les tromper, par exemple. Pour moi, les valeurs sont un peu tergiversées, et bien que ça a l’air dépassé, je sais qu’il y en a beaucoup qui veulent encore écouter que nous avons besoin d’amour. C’est pourquoi à 16 ans, je me suis tatouée All You Need Is Love. C’est plus, beaucoup ont pensé que je terminais avec Violetta, et que je tirais la sonnette d’alarme, mais jamais cela ne m’a traversé la tête.

Comment es-tu chez toi ?

La plus normale du monde. Mes amies du collège viennent, nous sortons la nuit prendre quelque chose ou à la maison d’une amie et je passe beaucoup de temps avec ma famille. Sans mes parents et mes amis je n’aurais pas réussi ce que j’ai réussi, donc je leur dédie beaucoup de temps. Ce serait difficile de sortir d’un super show et de ne prendre personne que tu aimes ou qui te demande comme tu vas dans ses bras.

Existent-ils des conflits ou disputes mémorables en travaillant avec tes parents ?

Cela pourrait être pire ! Mais, la vérité est qu’entre nous, nous nous disputons peu. Avec mon père, nous sommes collés 24 heures sur 24, mais en plus c’est mon chef et je jure que je ne me dispute pas autant que mes amies avec leurs parents. Nous nous comprenons, je sais qu’il veut le meilleur pour moi et cela m’apporte la paix.

Aimerais-tu devenir indépendante ?

Non, pour rien. Je ne changerais pour rien au monde d’arriver d’une tournée et qu’ils me cuisinent un plat à la maison ou parler avec ma mère. Aujourd’hui, je n’en ai pas la nécessité car je suis heureuse avec ma famille. Je suis encore une jeune fille, aucune de mes amies vivent seules.

Comment te portes-tu avec l’argent ?

Bien. Je n’ai quasiment pas de relation, je demande de l’argent à mon père jusqu’à payer le péage. Je n’ai jamais voulu m’en rapprocher tant, je n’y ai pas non plus tant d’intérêts. Il est clair que je me fais plaisir, surtout quand je fais du shooping.

Quel est ton lieu dans le monde ?

J’aime Carilo, la station balnéaire dans laquelle nous passons nos vacances d’été avec ma famille, je me connecte avec mon enfance. Ma chambre est mon espace préféré.

Des lieux que tu as connus en voyageant, duquel es-tu tombée amoureuse ?

L’Espagne. Je suis à l’aise là-bas, car elle ressemble à l’Argentine et c’est le lieu que j’ai visité le plus dans ma vie. Quand je suis à Madrid, je me sens comme chez moi, de plus mon petit ami vient de là-bas.

Tu es en couple avec Pepe Barroso Silva depuis 1 an. Comment se porte l’amour à distance ?

Je voyage beaucoup. Si ce n’était pas ainsi, comment pourrait-il être ? Je dois adapter l’amour à ma façon de vivre. Je donne la foi que ce qu’on peut car je l’ai fait et je le fais sans problèmes. On se découvre avec son couple chaque fois qu’on le rencontre à nouveau.

L’allié est le portable !

Quand tu as un petit ami à distance, il ne te reste pas d’autre façon de communiquer et parler tout le temps. Le fait de discuter est fondamental, tu connais chaque détail de l’autre personne, et c’est consolidateur. Des fois, un baiser me manque, mais je suis convaincue que l’amour à distance te rend plus fort.

Comment te vois-tu dans 10 ans ?

Au niveau personnel, j’aimerais être mariée et avoir une famille. J’ai toujours rêvé de ça. Et au niveau professionnel, je suppose que je veuille continuer de grandir, j’ai envie de faire des milliers de choses que je ne pense pas révéler. Pareillement, on ne sait jamais ce qu’il va se passer, alors je ferais mieux de vivre le présent avec tout.


+ Aujourd'hui, Tini a réalisé un shooting photos.


+ Le clip de Si Tu Te Vas sort demain ! Voici une photo issue du clip et une vidéo des backstages :

MAÑANA..#SiTuTeVasVideoClip 🔥 TOMORROW..#SiTuTeVasVideoClip 🔥

Une publication partagée par Tini Stoessel (@tinitastoessel) le

Share Button
Posté par Emily



Commentaires

Laisser un commentaire