El Planeta Urbano : fin de l’interview

Bonjour ! Je vous ai traduit la fin de l’interview de Tini pour El Planeta Urbano.

crxuko6xyaafof8


Te préoccupes-tu de ton aspect physique ?

Non, rien rien rien, je ne m’en intéresse pas le moins du monde. Oui je m’en préoccupe pour être saine, pour maintenir une bonne alimentation, et prendre tous les repas, justement pour être bien alimentée et ne pas maigrir plus. Pour mon travail, j’ai une usure physique énorme, je suis arrivée à faire 2 shows par jour, tous les jours, durant des mois, 4 heures sur une scène.

Quelle est ta faiblesse, ce que tu aimes manger le plus ?

J’aime beaucoup le chocolat, je ne peux pas y résister.

Prends-tu de l’alcool ?

Je n’aime pas beaucoup, je ne sais pas si c’est à cause d’être une fille, mais mes amies en prennent, mais la réalité est que je n’aime pas la saveur du vin, ni de la bière, même pas du champagne. Ils disent qu’avec le temps je commencerai à aimer, mais la réalité est que cela n’arrive pas. Bien meilleur, non ?

Totalement. Il y a peu de temps, tu as été déclarée Ambassadrice de la culture de la ville de Buenos Aires. Quelles valeurs t’intéressent pour souligner notre culture dans tes voyages dans le monde ?

Les argentins nous sommes très différents du reste du monde. Moi, par exemple, je ne vois pas ma meilleure amie pendant un moment et quand nous nous retrouvons, je reste 10 secondes dans ses bras, mille heures en parlant. Les argentins nous sommes à fleur de peau concernant les sentiments et la famille, car nous avons grandi ainsi. Je crois que ce qui s’est passé avec les personnes de France, d’Italie, de Pologne ou d’Allemagne est qu’elles ont vu quelqu’un de différent d’eux. Je suis fière d’être argentine, j’aime mon pays, j’aime ses habitants. Les personnes que j’aime le plus au monde, mes amies et ma famille sont en Argentine. Et bien que j’ai l’amour du public de tout le monde, je reste là car c’est mon lieu.


+ Je vous fait partager une vidéo que j’ai beaucoup aimée de Tinistas italiennes faisant de la promo pour l’album de Martina à Naples.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top