¡Bienvenido!


Bienvenue sur Martina Stoessel France, votre meilleure source francophone sur Martina "Tini" Stoessel qui a été révélée par son rôle de Violetta Castillo dans la teen-novela « Violetta ». Après la grande tournée "Violetta Live", Tini a sorti son premier album solo le 29 avril 2016. Puis, son film "Tini, La nouvelle vie de Violetta" est sorti au cinéma en France le 4 mai 2016. Sa collection de vêtements TINI by Martina Stoessel est disponible depuis cette année, quant à son premier parfum au nom français "Une Fleur pour Tini" , il devrait bientôt être dévoilé. Puis, Tini a entamé son Got Me Started Tour le 18 mars 2017. Le site vous donne des informations sur Martina au quotidien et vous offre de nombreux avantages. Pour mieux la connaître, rendez-vous dans les parties "Martina" & "Dossiers" du site. Vous pourrez retrouver quotidiennement des news, photos et vidéos sur votre star préférée. Bonne visite. L'équipe de MSF

Alerte Info



Tini a annoncé que la chanson avec Nacho est spectaculaire, le clip a déjà été tourné.

Le GMST se terminera en Argentine, en octobre, à Cordoba.

Tini a un duo avec Nacho, le clip sera bientôt tourné, mais la chanson n'est pas encore finalisée.

Elle a enregistré 3 chansons inédites au Eagle Rock Music Studio de Los Angeles.


Nouveau Single






Got Me Started Tour





Prochain show à Buenos Aires le 14 octobre.

Le GMST à Cordoba en Argentine a été reporté au 21 octobre à La Plaza de la Musica.


Plus d'infos ?

Last Pictures





24
Juin
2017

Bonsoir ! Je vous ai mis une photo de Tini hier.


+ Je vous ai ajouté une photo du photoshoot de Mustique en 2016.

Share Button
Posté par Emily



09
Juin
2017

Bonjour ! Hier, Tini a répété Ya No Hay Nadie Que Nos Pare pour un événement Fiat.
EDIT : Tini a peut-être répété pour Fiat pour el Salón Internacional del Automóvil de Buenos Aires qui commence demain.



+ Martina fait la couverture de Para Teens et Tina.




+ #INFO : Tini sera dans l'épisode de Soy Luna de ce soir et pas dans celui de hier comme Disney Channel Argentine l'avait affirmé.


+ David Bisbal a été interviewé pour Tadeo Jones 2.

Share Button
Posté par Emily



06
Juin
2017

Bonjour ! Je vous ai traduit l'interview de Tini dans Clarin et vous ai écrit un résumé de l'article.

Clarin a rencontré Martina à Los Angeles, elle composait en anglais avec Leah avec des sons tournés vers la pop, l’urbain, des balades. Ils recherchaient une bonne chanson qu’elle pourrait sortir cette année.

« Pouvoir être à L.A et travailler avec ces génies est incroyable. Déjà l’année dernière, j’étais ici pendant 4 mois enregistrant mon CD avec des compositeurs super géniaux que m’a apportés le label. Et en plus Pepe vit ici. Cette ville accumule de bons souvenirs pour moi. » reconnaît-elle.

Tini s’est jointe aux producteurs colombiens Mauricio Rengifo et Andrés Torres (à l’origine de Despacito) pour composer et enregistrer des sons.
Mauricio Rengifo dit que Tini est une artiste très proche de la pop. A aujourd’hui, la tendance est la musique urbaine. Donc, ils vont travailler sur cela. Mais, cela ne sera pas du pur urbain, mais quelque chose qui marchera dans n’importe quelle partie du monde. Il ne faut pas non plus se dédier à un seul genre de musique, sinon on sort en 3 mois du marché, dit-il. Andrés Torres a insisté que ce que veulent les gens c’est danser et chanter des bonnes chansons, indépendamment du rythme. Aujourd’hui, Spotify est très influent, tout le monde écoute la même chose.

Tini prend 30 minutes là où des chanteurs prennent 2 heures, elle est ouverte à l’évolution, elle s’investit. Mauricio trouve qu’elle a déjà beaucoup d’expérience. A ce jour, il recherche encore des sons.
Tini apprend beaucoup avec eux et est très heureuse, elle essaie des sons qu’elle ne s’imaginait pas interpréter, des sons qu’elle écoutait plus jeune, des sons latinos qui donnent envie de danser. Quant à Leah Laywood (qui a travaillé avec Selena et Demi, et avec Tini sur son 1er CD), elle l’aide pour la partie anglais.

Quelle est ton évaluation de la tournée européenne ?

J’ai coupé les ponts avec toute cette belle folie qu’a générée Violetta et j’ai recommencé. Je viens de fêter mes 20 ans et je ressens un tas de choses. Quand ce disque est sorti, ce fut un détachement d’une chose qui pour moi était confortable. Ce fut un risque. C’est pourquoi je crois que ce premier show à Madrid fut un choc. La tournée fut géniale, 200 000 personnes sont venues, elles connaissaient mes chansons, en espagnol et en anglais. Ce fut beaucoup plus que ce dont je rêvais.

A-t-il eu un certain moment bizarre ?

Je ne sais pas si on peut le qualifier de bizarre, mais à Rome, le show n’a pas bien commencé, les lumières du stage se sont éteintes (elle cherche son portable et montre une vidéo). Le groupe pouvait jouer, nous avons donc continué mais sans le jeu de lumière, sans les écrans. La lumière est revenue à la dernière chanson. J’étais très nerveuse, aux bords des larmes, mais les gens ne s’en sont pas rendus compte. Et quand j’ai arrêté pour leur parler, ils m’ont vue mal, ils se sont approchés de la scène et n’ont pas arrêté de m’encourager. Je les ai remerciés pour tant d’amour. J’ai un public très beau.

Beaucoup de tes fans sont des petites filles ou des adolescents. Qu’as-tu ressenti quand tu as appris l’attentat au show d’Ariana Grande à Manchester ?

Qu’est-ce que je peux te dire, ce fut terrible (elle soupire et devient sérieuse). J’étais déjà à L.A quand cela s’est produit. Je veux être très prudente pour parler de ce thème car ce n’est pas une chose artistique qui est arrivée, ce fut un attentat, des enfants ont été mis en cause, avec la jeunesse. Cela me paraît très injuste. Cela doit être un lieu où une personne profite de la musique, se divertit et cela s’est terminé horriblement. J’imagine ce que cela a dû être pour Ariana.

Tu es en train de travailler avec les producteurs de Despacito. La chanson t’a-t-elle collée aussi à la peau ?

Je me souviens que quand je l’ai écoutée pour la première fois en revenant de Carilo avec mon père et je me suis dit : « Cela va être un hit. » Et quand Justin Bieber l’a chantée, j’étais scotchée. Comme Andrés et Mauricio le disent, pour qu’une chansons marche, elle doit être bonne. J’aime ce processus de faire une chanson depuis le début jusqu’à la fin, être avec les compositeurs, leurs dire de quoi parler, quels rythmes j’aime ou non.

Ton cœur paraît être bien. Vas-tu enregistrer bientôt la chanson que tu as composée sur ta rencontre avec Pepe ?

Je suis très contente avec cette relation, je suis heureuse. La chanson que nous avons écrite raconte un peu comment nous nous sommes connus car ce fut magique, je ne sais pas quand je la sortirai. C’est le résultat que Tali, une productrice que je connais depuis mes 13 ans, m’a dit qu’un jour à L.A, elle avait vu dans un restaurant l’amour de ma vie. Et c’était Pepe. Des mois plus tard, quand nous avons commencé de planifier le clip de Great Escape, je ne trouvais personne, et elle s’est souvenue du garçon qu’elle avait connu. Nous l’avons appelé et convaincu, il a voyagé à Buenos Aires pour filmer le clip où il interprète la rôle de l’amour véritable et nous ne nous sommes plus séparés.

Comment vont être les shows que tu vas donner à la fin du mois au Gran Rex ?

Ce seront les mêmes que ceux de la tournée européenne, avec les mêmes chorégraphies, mais je vais inviter Sebastian Yatra, un chanteur colombien avec lequel j’ai fait une chanson. Cela va être très émouvant. J’ai fait 80 shows au Gran Rex avec Violetta, mais cette fois je vais être là comme Tini, en racontant mon histoire. Cela va être très fort.

Tu as lancé une ligne de vêtements, Tini by Martina Stoessel. Comment la définirais-tu ?

Elle est romantique, mais en même temps elle est assez rock… Comme je suis. La première ligne fut des couleurs neutres et classiques, mais dans celle d’Automne-Hiver, j’ai joué avec des images et des couleurs fortes. J’utilise du cuir écologique, je veux la rendre accessible pour les filles de mon âge. Et en plus le logo est Olga, ce fut divertissant de voir à Madrid des filles avec Olguita sur les T Shirts. Qu’est-ce que je peux demander de plus.


+ Je vous ai ajouté les photos de Tini au studio.


+ Je vous ai mis une photo de Tini avec Olga.


+ Voici une promo de Radio Disney LA pour les concerts des 30 juin et 1er juillet :


+ Voici une vidéo Insta Story de Tini qui a rendu une visite à son dentiste hier :

Share Button
Posté par Emily



05
Juin
2017

Bonsoir ! Je vous ai mis les photos de Clarin qui a publié un article et une interview de Tini. Cet article parle notamment de ses enregistrements à L.A pour son CD, de Manchester et de Tini by MS. J’essaierai de poster un résumé d'ici demain. Mais, je peux déjà vous dire que Tini a composé une chanson sur sa rencontre avec Pepe.


+ Tini a laissé un message pour Diego présent dans l'émission Non Stop People :

Share Button
Posté par Emily



12
Mai
2017

Bonjour ! Ce soir sortira le Making Of du clip de Si Tu Te Vas.


+ Tini fait la couverture de Bravo Bulgarie.

Share Button
Posté par Emily



04
Mai
2017

Bonsoir ! Découvrez un nouvel extrait du clip de Si Tu Te Vas :

MAÑANA #SiTuTeVasVideoClip 🖤 TOMORROW #SiTuTeVasVideoClip 🔥

Une publication partagée par Tini Stoessel (@tinitastoessel) le


+ Je vous ai traduit l'interview de Tini pour ELLE.

Tout d'abord, voici le résumé des paratextes :
Tini confie que ses parents l’appellent Martina quand ils ne sont pas contents envers elle.
L’adolescente tranquille qui aimait la musique et la comédie est devenue une étoile teen mondiale. Son premier rôle fut dans Patito feo, ce fut un petit rôle. Puis, avec Disney, elle joua une héroïne principale et remplit des stades des villes les plus importantes du monde. Elle rencontra le Pape, les Rois d’Espagne, elle fut nommée l’une des femmes les plus influentes du monde de la télévision. Elle a montré qu’elle n’était plus une petite fille et qu’elle allait devenir une chanteuse pop.
Tini a parcouru l’Europe avec sa tournée. Sa beauté a un air d’Emma Watson et sa personnalité, sa force. Elle a fait du Do It Yourself son slogan. Elle ne renie pas d’être vue comme une petite fille, elle a toujours paru comme une adolescente qui danse devant son miroir.

Puis, voici l'interview.

As-tu toujours eu une âme de star ?

Non, pour rien. Depuis que j’ai des souvenirs, je joue tout le temps de manière naturelle car j’ai une personnalité histrionique et je fais des personnages dans la vie. En un seul clique, je peux changer la voix, me rendre en pauvre ou mauvaise fille, et réussir ce que je veux ! Quand je sortais du collège, j’allais dans ma chambre et je me filmais faisant des scènes, je pleurais et tout ! Je pouvais être jusqu’à minuit en train de chanter et danser. J’aimais le monde du spectacle mais je ne faisais pas partie de ces filles qui rêvaient d’être célèbres.

Mais en un jour tu t’es transformée en le personnage principal de Violetta et tout a changé. Quand as-tu pris conscience du phénomène ?

A ce moment, je ne pouvais pas comprendre ce qui était en train de se passer. Mon père a vu 400 shows et il a pleuré à la fin de chacun, je comprenais tout. Quand je le voyais, cela attirait mon attention. Maintenant, je me rends compte de la magnitude de ce que j’ai vécu.

Ce fut très difficile de franchir le grand pas et de devenir soliste ?

D’un côté, j’avais envie de changer et de me développer par moi-même. J’avais besoin d’avoir mon propre succès, mon CD, mon show, qu’ils me voyaient moi et pas mon personnage. J’étais très à l’aise mais je me suis rendue compte que si on ne prend pas le risque, on ne gagne pas. C’est pourquoi, 2016 fut une année de changements émotionnels forts, je suis devenue une femme et on ne me traite plus comme une petite fille. Ce fut aussi important pour moi.

On t’a convoquée pour être l’image de CHER et monter une collection capsule…

Ils m’ont appelée pour faire une ligne de vêtements pour des personnes plus grandes que moi. La même chose en Europe quand Valentino m’a convoquée pour faire des productions avec eux. Le monde de la mode m’a aussi aidée à ce que le public me regarde autrement.

Aimes-tu la mode ?

Je l’aime. Chaque changement de look transmet quelque chose. J’ai testé des milliers de styles de coiffures, j’ai beaucoup joué avec mon style de pair avec mes fans… Je me suis cherchée et trouvée peu à peu, comme je crois qu’ils l’ont fait eux aussi. Et aujourd’hui que je me sens plus grande, j’aime communiquer à travers de ce que je porte.

Sur les réseaux sociaux, tu es la 3e argentine la plus influente après Lionel Messi y le Pape. Que cela te génère-t-il ?

C’est fou… Je ne peux pas le croire. Je n’arrive pas à le dimensionner et si je le mets telle une chargement, peut-être qu’il arrêtera de s’écouler naturellement. Je le gère avec beaucoup de respect et de soin. Ainsi, comme avec ma nouvelle chaîne YouTube.

Qu’aimes-tu communiquer ?

Je veux qu’ils me connaissent pour ce que je suis et ce que je pense, leur dire que je suis comme avec mes fans : je souffre, ris, je suis fatiguée, je m’énerve… J’aime inspirer. Je sais qu’aujourd’hui ce n’est pas à la mode, mais j’aime moi dire au monde qu’il faut croire en l’amour. Je soutiens que te marier est très bon, ainsi comme être fidèle et qu’un homme te respecte. Cela ne me fait pas peur d’être distincte de la majeure partie des filles de ma génération.

Et tes amies, comment voient-elles cela ?

Elles se surprennent. Elles vivent l’amour d’une manière très toxique, elles tombent amoureuses d’un garçon et elles pensent toujours qu’il va les tromper, par exemple. Pour moi, les valeurs sont un peu tergiversées, et bien que ça a l’air dépassé, je sais qu’il y en a beaucoup qui veulent encore écouter que nous avons besoin d’amour. C’est pourquoi à 16 ans, je me suis tatouée All You Need Is Love. C’est plus, beaucoup ont pensé que je terminais avec Violetta, et que je tirais la sonnette d’alarme, mais jamais cela ne m’a traversé la tête.

Comment es-tu chez toi ?

La plus normale du monde. Mes amies du collège viennent, nous sortons la nuit prendre quelque chose ou à la maison d’une amie et je passe beaucoup de temps avec ma famille. Sans mes parents et mes amis je n’aurais pas réussi ce que j’ai réussi, donc je leur dédie beaucoup de temps. Ce serait difficile de sortir d’un super show et de ne prendre personne que tu aimes ou qui te demande comme tu vas dans ses bras.

Existent-ils des conflits ou disputes mémorables en travaillant avec tes parents ?

Cela pourrait être pire ! Mais, la vérité est qu’entre nous, nous nous disputons peu. Avec mon père, nous sommes collés 24 heures sur 24, mais en plus c’est mon chef et je jure que je ne me dispute pas autant que mes amies avec leurs parents. Nous nous comprenons, je sais qu’il veut le meilleur pour moi et cela m’apporte la paix.

Aimerais-tu devenir indépendante ?

Non, pour rien. Je ne changerais pour rien au monde d’arriver d’une tournée et qu’ils me cuisinent un plat à la maison ou parler avec ma mère. Aujourd’hui, je n’en ai pas la nécessité car je suis heureuse avec ma famille. Je suis encore une jeune fille, aucune de mes amies vivent seules.

Comment te portes-tu avec l’argent ?

Bien. Je n’ai quasiment pas de relation, je demande de l’argent à mon père jusqu’à payer le péage. Je n’ai jamais voulu m’en rapprocher tant, je n’y ai pas non plus tant d’intérêts. Il est clair que je me fais plaisir, surtout quand je fais du shooping.

Quel est ton lieu dans le monde ?

J’aime Carilo, la station balnéaire dans laquelle nous passons nos vacances d’été avec ma famille, je me connecte avec mon enfance. Ma chambre est mon espace préféré.

Des lieux que tu as connus en voyageant, duquel es-tu tombée amoureuse ?

L’Espagne. Je suis à l’aise là-bas, car elle ressemble à l’Argentine et c’est le lieu que j’ai visité le plus dans ma vie. Quand je suis à Madrid, je me sens comme chez moi, de plus mon petit ami vient de là-bas.

Tu es en couple avec Pepe Barroso Silva depuis 1 an. Comment se porte l’amour à distance ?

Je voyage beaucoup. Si ce n’était pas ainsi, comment pourrait-il être ? Je dois adapter l’amour à ma façon de vivre. Je donne la foi que ce qu’on peut car je l’ai fait et je le fais sans problèmes. On se découvre avec son couple chaque fois qu’on le rencontre à nouveau.

L’allié est le portable !

Quand tu as un petit ami à distance, il ne te reste pas d’autre façon de communiquer et parler tout le temps. Le fait de discuter est fondamental, tu connais chaque détail de l’autre personne, et c’est consolidateur. Des fois, un baiser me manque, mais je suis convaincue que l’amour à distance te rend plus fort.

Comment te vois-tu dans 10 ans ?

Au niveau personnel, j’aimerais être mariée et avoir une famille. J’ai toujours rêvé de ça. Et au niveau professionnel, je suppose que je veuille continuer de grandir, j’ai envie de faire des milliers de choses que je ne pense pas révéler. Pareillement, on ne sait jamais ce qu’il va se passer, alors je ferais mieux de vivre le présent avec tout.


+ Aujourd'hui, Tini a réalisé un shooting photos.


+ Le clip de Si Tu Te Vas sort demain ! Voici une photo issue du clip et une vidéo des backstages :

MAÑANA..#SiTuTeVasVideoClip 🔥 TOMORROW..#SiTuTeVasVideoClip 🔥

Une publication partagée par Tini Stoessel (@tinitastoessel) le

Share Button
Posté par Emily



04
Mai
2017

Bonjour ! Découvrez des nouvelles photos et vidéos du Got Me Started Tour à Bruxelles :



+ Je vous ai mis des photos du Meet&Greet.


+ Voici des photos de Tini à Bruxelles :


+ Tini fait également la couverture de Vanidades Argentine.


+ Je vous ai ajouté 2 nouvelles photos de la revue ELLE.


+ Voici une vidéo Insta Story :

Share Button
Posté par Emily



03
Mai
2017

Bonjour ! Découvrez des photos et vidéos du Got Me Started Tour à Bruxelles :
Prochains concerts à Francfort samedi à 14H & 18H !



+ Découvrez des photos de Tini dans Elle Argentina :
Je ferai un résumé dès que je le peux.

Share Button
Posté par Emily



02
Mai
2017

Découvrez un extrait du clip de Si Tu Te Vas :

-3 días/days... #SiTuTeVasVideoClip solo 3 diassss!!!!! 🔥🔥

Une publication partagée par Tini Stoessel (@tinitastoessel) le


+ Découvrez les 1res photos de Tini pour Elle Argentina :


+ Je vous ai ajouté des photos de Tini à Paris aujourd'hui.

Share Button
Posté par Emily



27
Avr
2017

Bonjour ! Je vous ai ajouté 25 photos inédites de TINI by Martina Stoessel.
EDIT (28/04) : Tini est toujours à Paris, mais Mariana est partie pour raison personnelle.


+ Je vous ai ajouté des photos de Tini à Paris. Par ailleurs, Tini aurait quitté la capitale car Mariana a posté "Au revoir Paris, pour toujours, un honneur de la visiter" (en parlant de la Tour Eiffel).


+ Découvrez des photos du GMST Paris prises par le Zénith :


+ Voici des photos de Bravo Magazin :

Share Button
Posté par Emily