logot logoinsta logoyt logog+ logomail

QV Itunes Spotify Google Music Deezer

Nouveau Single




Alerte Info



Tini a révélé qu'elle commencera à enregistrer son 3e album en février à L.A. Elle a plusieurs projets pour cette année.


TINI International





If you don't speak french, you can find the last information about Tini in this page. Here

Si no hablen francés, pueden encontrar la última información sobre Tini en esta página. Aquí

¡Bienvenido!


Bienvenue sur Martina Stoessel France, votre meilleure source francophone sur Martina "Tini" Stoessel qui a été révélée par son rôle de Violetta Castillo dans la teen-novela « Violetta ». Après la grande tournée Violetta Live, Tini a sorti son premier album solo le 29 avril 2016. Puis, son film "Tini, La nouvelle vie de Violetta" est sorti au cinéma en France le 4 mai 2016. Sa collection de vêtements TINI by Martina Stoessel a été dévoilée en 2017, quant à son premier parfum au nom français "Une Fleur pour Tini", il est en préparation. Puis, Tini a parcouru l'Amérique du Sud et l'Europe avec le Got Me Started Tour en 2017. Cette année, elle a tourné dans le film de Jackie Chan "My Diary" et son 2e album au rythme plus latino est sorti le 12 octobre 2018, dont la tournée Quiero Volver Tour a débuté le 13 décembre 2018. Le site vous donne des informations sur Martina au quotidien et vous offre de nombreux avantages. Pour mieux la connaître, rendez-vous dans les parties "Martina" & "Dossiers" du site. Vous pourrez retrouver quotidiennement des news, photos et vidéos sur votre star préférée. Bonne visite. L'équipe de MSF

Last Pictures




14
Sep
2016

Bonsoir ! Découvrez la couverture de Revista Mustique avec Martina, ainsi qu'une vidéo dévoilant la revue :



+ Découvrez la nouvelle vidéo de Tini avec les réponses sur les erreurs volontaires que l'on devait trouver dans la vidéo précédente :


1) Martina ne se bat pas avec son frère, elle n'a donc pas mis son téléphone dans l'eau.
2) Elle n'a jamais utilisé de dentifrice à la fraise.
3) Tini ne supporte pas les River Plate, mais les Boca.
4) Elle est née en 1997.
5) Elle adore le maté.

Les aviez-vous trouver ?

Share Button
Posté par Emily



13
Sep
2016

Bonsoir ! Demain, Tini postera une vidéo avec les réponses sur les erreurs que l'on devait trouver dans la vidéo de vendredi.


+ #RAPPEL : Demain sort le DVD de Tini, Le Film en France.


+ Je vous ai ajouté la couverture de la revue Hola ! Argentina avec Tini & Pepe (les photos avaient été postées dimanche).

Share Button
Posté par Emily



13
Sep
2016

Bonjour ! Découvrez une nouvelle photo des backstages du photoshoot de Tini pour Revista Mustique :


+ Hier, Martina a répété pour le clip de Got Me Started.


+ Tini est sur l'application Musical.ly avec comme pseudo : Tini Stoessel.

Share Button
Posté par Emily



12
Sep
2016

Découvrez la 4e et dernière partie de l'interview de Tini pour Billboard :

C’est indiscutable le magnétisme que génère grâce à un charisme chargé de dualités. Tini est aimable et tête en l’air, perfectionniste mais distraite, audacieuse et dynamique en même temps. On la note réservée et surtout romantique. C’est le commencement de sa relation d’amour à première vue avec le model espagnol Pepe Barosso Silva, qu’elle a connu en filmant le clip de sa 2e chanson « Great Escape ». Cependant, tout le monde n’est pas de couleur rose. En plus de ses romances à distance et son agenda rempli, les violences que montrent les infos la rendent triste et elle s’émue avec des messages sur l’estime de soi, l’anorexie ou le harcèlement qu’elle voit sur Instagram. « J’allume la télé et je vois le mal dans lequel nous sommes. Je me considère responsable et je prends soin de moi-même. Je sais que quelqu’un va écouter ou va lire ce que je dis », réfléchit-elle.

Sens-tu la responsabilité de comment on interprète ton message ?

Je sens que tous, sur certains points, nous sommes en train de chercher une réponse. Je n’aime pas parler de ce que je ne connais pas. Il doit faire ce que son cœur lui dit. Cela m’importe de prendre soin de certaines choses. Je sens que je suis différente de la majeure partie des filles de mon âge. Cela ne me paraît pas bien qu’une fille sorte avec trois garçons en même temps. Cela me rend triste de voir la jeunesse ainsi. Aujourd’hui, les gens voient normales des choses qui pour moi ne le sont pas. Il est évident que je veux me marier et, si c’était pour moi, je serais maman déjà et je formerais une famille. Mes amies disent qu’elles ne peuvent pas penser à cela maintenant. Je suis de la vielle époque. Plus conservatrice si tu veux. Chez moi avec mon frère Francisco on n’a jamais entendu de combat. Mes parents se sont connus depuis leurs 16 ans. Je pense ainsi, je suis ainsi depuis toujours. La chanson « Lo Que Tu Alma Escribe » parle de ça. La fille lui dit de vivre une histoire d’amour comme celles d’avant, en se regardant dans les yeux, sans filtres, comme Romeo & Juliette. Je suis comme ça en amour et dans tout. Mon cœur me dicte beaucoup de fois de faire le contraire de ce que la majeure partie du monde fait.

Tini sait que tout le monde est en train de l’observer. Elle, pendant ce temps, continuera d’essayer de changer le monde et, pourquoi pas, le convertir en un conte avec des princes, des princesses et évidemment une fin heureuse.

Voici des citations de Tini au début de l'interview :

« J’aime beaucoup jouer, mais je le sens différemment. C’est autre chose que de chanter. Ce sont différents feux. »
« Je suis dans une période de transition. J’ai passé 5 années à faire Violetta. Pour beaucoup de gens je serai toute la vie Violetta. Grâce à elle, aujourd’hui je peux sortir un disque et être avec les meilleurs. En même temps je dois rassurer les désirs pour qu’ils connaissent ma musique. »


+ #INFOS : La version espagnole de Got Me Started s'appelle Ya No Hay Nadie Que Nos Pare.
Fatima Robinson sera la chorégraphe du clip.
Hier, Tini a essayé des vêtements et a répété la chorégraphie.

Voici une vidéo Insta Story de Tini hier :

Share Button
Posté par Emily



11
Sep
2016

Bonsoir ! Je vous ai mis 3 photos des retrouvailles de Tini & Pepe à l'aéroport de Los Angeles la semaine dernière publiées dans une revue.



+ Demain sera postée la fin de l'interview de Billboard sur le site.

Share Button
Posté par Emily



11
Sep
2016

Bonjour ! Je vous ai mis une photo + une vidéo de Martina à Santa Monica vendredi.



+ Je vous ai ajouté la photo du poster de Tini dans Trinity Stars.


+ Découvrez la 3e partie de l'interview de Tini pour Billboard :

Que fut le moment le plus émouvant que tu as vécu ?

La Juntada Tinista a été une chose que jamais je n’oublierai. Jamais il ne s’était pas passé une chose ainsi en Argentine. De plus, ce n’était pas quelque chose de Violetta, c’était ti-nista (rires). Il y avait 300 000 personnes ! Je l’avais demandé à mon père qui a organisé une chose pour remercier tous les fans au Planetario, genre jouer 2 ou 3 chansons sur un tabouret. Je lui ai dit que maxi 1000 personnes viendraient. Je n’étais pas très consciente du succès de Violetta à ce moment. Nous avons terminé en armant ce monstre de scène, avec ce podium et ce show entre Pancho, papa et moi. On a passé presque 2 semaines sans dormir. Ce fut une folie ce moment. Je ne sais pas pourquoi cela s’est généré ça. On se serait cru si je pensais que c’est seulement pour moi. Je suis sûre que les programmes pour enfants et adolescents produisent ce type de fanatisme, mais cela traite toujours d’histoires d’amour, amitié et chansons.

La reconnaissance te dérange ?

Ce qui s’est passé avec Violetta m’a donnée une place dans le monde artistique. De pouvoir parler, de dire ce que je ressens, que les filles et garçons m’écoutent. J’aime entreprendre. Je dirige une équipe où je mets le visage et avec mon nom. Avec humilité et respect, dans le bon sentiment de leadership. Il y a beaucoup de travail, de force, d’heures à ne pas dormir et du temps investi pour faire quelque chose de bien. Parfois je me sens fatiguée, mais cela ne me dérange pas. Si je veux être une business girl, je dois supporter beaucoup de choses. J’ai écouté Beyoncé dire une chose pareille et je suis restée scotchée. Elle est spectaculaire cette femme. Le dos se brise en travaillant et je l’admire beaucoup. Les prix qu’elle reçoit sont la reconnaissance du travail en équipe durant tant de temps. Quand nous gagnons un prix, je ne le considère pas seulement comme le mien. Elle met son visage et les reçoit, mais en réalité ce sont tous ceux qui ont participé à chaque détail.

Tu n'est plus une jeune fille. Arrive-t-elle ton exposition comme femme ?

Je suis un peu bizarre dans ce sens. Je n'aime pas beaucoup la nuit, la fête, aller dans une boîte de nuit. Je suis le contraire de ce que croient les gens. Mes amies m'appellent la grand-mère du groupe. Elles se disputent avec leurs copains ou il y a un problème et elles m'appellent. Je ne sais pas si je vais passer par l'étape femme fatale qu'ont beaucoup de chanteuses. Je ne veux pas. Sais-tu que ce qui est beau c'est que les mamans viennent et me disent que le plaisir est de pouvoir laisser leurs enfants devant la télévision et m'écouter parler ou les laisser regarder mes clips ? C'est un plaisir. J'ai une réflexion plus pure. Je n'aime pas beaucoup me montrer. Il est évident que j'aime les bodies (justaucorps) ou des petites choses et c'est certain que je les porte sur la scène comment je l'ai fait sur celle de Susana mais là-bas. Ça y est.

Share Button
Posté par Emily



10
Sep
2016

Bonjour ! Découvrez la 2e partie de l'interview de Tini pour Billboard Argentine :

Et comme productrice ?

Avec le show en direct je suis semblable. J’aime « ranger » les chorégraphies, passer des heures à me regarder, décider des mouvements, où vont les écrans ou qu’est-ce que nous avons montré dessus. Je suis ainsi à chaque zone. J’aime les processus jusqu’à que tout soit terminé. Je profite beaucoup de l’armée de choses, de l’avant de la musique, de diriger mon propre show. Je travaille avec les meilleurs directeurs, comme Ariel del Mastro, mais tout passe par moi aussi. La tournée qui arrive sera codirigée et produite par moi, et cela me fascine. Je le faisais spontanément dans Violetta et je ne pouvais pas le contrôler. Je suggérais des choses à la production, nous les testions et ils me disaient que j’avais raison. Là-bas j’allais et je leur disais : «Tu as vu ? ». Nous sommes arrivés à un point auquel après mes idées me commandaient. Imagine-toi maintenant, avec la liberté que j’ai de faire mon propre show, je peux choisir de la quantité jusqu’aux danseuses, la coiffure, le maquillage les habits, le type de chorégraphies… et j’apprécie !

Quelle musique écoutes-tu ?

Je connais assez le nouveau, mais j’aime tout type de musique. Je peux passer du flamenco d’India Martinez au reggae sans problèmes. Cela dépend beaucoup de mon humeur ou du moment que je suis en train de vivre. Si je suis avec des amies, je ne me mets pas à écouter des balades, mais plus du cachengue (note : type de fête où il y a de la musique reggae par exemple, c’est un terme argentin) ou de l’électro. Dans ma chambre, je range mes vêtements, je mets Alejandro Sanz. La cumbia (genre musical né en Colombie et au Panama) pop ou comme ils le disent j’aime, je les connais toutes. Si tu es dans une fête ou à un anniversaire, mets moi J.Balvin et ce style. Si nous parlons de Mozart, des Beatles ou Michael Jackson, c’est évident qu’ils sont à un autre niveau, que ce sont une autre chose. Mais la musique qu’on appelle « commerciale » peut être aussi bonne. Je ne juge pas. Pour moi, la musique est de la musique.

Comment te portes-tu avec les critiques ou ceux qui disent que tu es seulement un autre produit de plus ?

C’est une industrie qui n’a rien de facile. Mon père travaille dans ce milieu depuis beaucoup d’années. Au début, je devais lutter avec le fait que j’étais la fille du producteur, j’étais une personne aisée et ces choses que je suis sûre qu’on les dit encore. Cela me rendait triste et m’a fait me sentir anxieuse jusqu’à que je comprenne que plus loin des citriques, au final ce sont les gens qui choisissent. Je voulais seulement faire ce qui me rendait heureuse.
Je veux rester avec ces choses que j’ai à l’intérieur et je ne veux pas les ternir. Quand tu es sur la scène et que tu vois les filles pleurer émues avec leurs mamans ou que tu connais des personnes qui voyagent depuis loin pour te voir, ces angoisses, cette tristesse et ces frustrations s’en vont. Quand j’étais plus petite, ces choses me blessaient plus et avec le temps je suis devenue plus forte. Maintenant, je suis beaucoup plus tranquille. Je suis née avec la musique à l’intérieur de moi et je veux avoir mon propre style. Je vois qu’il y a des musiciens qui ont étudié leurs instruments toute leur vie et quand ils se mettent à jouer de la pop ils se retrouvent avec seulement trois accords. Mais une fois que tu le trouves le retour à te lancer avec ces trois accords, en étant tellement génial que tu pourrais faire ce que tu voudrais, tu te rends compte qu’il a une magie différente. Cette simplicité me paraît hallucinante.


+ Voici des vidéos de Martina à L.A, dans la 1re Tini nous dit qu'il y aura un invité très spécial dans son prochain clip qu'elle tournera très bientôt :

Share Button
Posté par Emily



09
Sep
2016

Bonjour ! Découvrez des nouvelles photos du photoshoot de Billboard :


+ Je vous ai ajouté des photos du magazine.


+ Je vous ai traduit la 1re partie de l'interview de Martina pour Billboard Argentine.

Vivre dans un conte de fées

La princesse argentine de la pop laisse derrière Violetta pour devenir une artiste au niveau mondial. Mais, il n’y a pas de rébellion comme Miley Cyrus, mais elle s’attache aux valeurs familiales, un travail infatigable derrière la scène et une machine attirant des fans.
« Je sens que je suis différente de la majeure partie des filles de mon âge. »

Comment as-tu choisi les chansons ?

Le producteur artistique et patron de Hollywood Records m’a montrée et recommandée des chansons pour choisir sur la base d’un style que je voulais. Beaucoup sont restées en dehors, comme 30 chansons. J’ai demandé que l’on ne me dise pas pour qui avaient composé les auteurs avant, car ça allait m’influencer. Je voulais seulement aimer la chanson, plus que savoir par qui elle avait été écrite ou qui avait travaillé dessus. Je savais que quelque uns avaient fait des chansons pour Selena Gomez, Kanye West, Maroon 5, Rihanna, Justin Bieber ou Miley Cyrus. Ce fut incroyable d’être avec les meilleurs. De plus, j’ai pu changer quelques paroles et d’autres choses. Ils m’ont donné cette liberté. Quand j’avais quelque chose qui ne me plaisait pas ou que je ne me sentais pas à l’aise, nous l’avons changé dans l’ensemble. Je suggérai jusqu’où allait avec la chanson et avec les paroles. Des fois, c’étaient seulement des mots que je ne voulais pas dire, comme « sexe » et d’autre fois nous débâtions jusque quelle direction allait la chanson. Je crois que les disques futurs vont passer chaque fois plus par moi. Plus ce que je suis moi. C’est une découverte personnelle que je dois faire peu à peu.

Te vois-tu comme compositrice ?

Bien, clairement je ne suis pas Amy Winehouse, mais j’ai mes choses écrites et mes envies de faire un CD avec toutes mes chansons. Avec Pancho, nous avons enregistré des choses artisanales et nous pouvons passer des heures et des heures à mélanger. C’est le moment que j’aime le plus, quand j’ai enregistré les voix et que tous les instruments sont là. J’aime écouter le résultat et percevoir chaque détail, chaque son. J’utilise aussi le téléphone pour garder quelques idées. J’aimerais monter un studio dans ma maison. Il faut s’encourager et aller pas à pas.


+ Voici un extrait de la nouvelle vidéo de Tini (dans laquelle elle nous dira 50 choses sur elle) qui sort aujourd'hui :

Share Button
Posté par Emily



08
Sep
2016

Bonsoir ! La revue Billboard Argentine est sortie aujourd'hui, découvrez la couverture du magazine :


+ Découvrez une nouvelle photo du photoshoot de Billboard :

Share Button
Posté par Emily



08
Sep
2016

Bonjour ! Je vous ai traduit la fin de l'interview de Tini pour El Planeta Urbano.

crxuko6xyaafof8


Te préoccupes-tu de ton aspect physique ?

Non, rien rien rien, je ne m'en intéresse pas le moins du monde. Oui je m'en préoccupe pour être saine, pour maintenir une bonne alimentation, et prendre tous les repas, justement pour être bien alimentée et ne pas maigrir plus. Pour mon travail, j'ai une usure physique énorme, je suis arrivée à faire 2 shows par jour, tous les jours, durant des mois, 4 heures sur une scène.

Quelle est ta faiblesse, ce que tu aimes manger le plus ?

J'aime beaucoup le chocolat, je ne peux pas y résister.

Prends-tu de l'alcool ?

Je n'aime pas beaucoup, je ne sais pas si c'est à cause d'être une fille, mais mes amies en prennent, mais la réalité est que je n'aime pas la saveur du vin, ni de la bière, même pas du champagne. Ils disent qu'avec le temps je commencerai à aimer, mais la réalité est que cela n'arrive pas. Bien meilleur, non ?

Totalement. Il y a peu de temps, tu as été déclarée Ambassadrice de la culture de la ville de Buenos Aires. Quelles valeurs t’intéressent pour souligner notre culture dans tes voyages dans le monde ?

Les argentins nous sommes très différents du reste du monde. Moi, par exemple, je ne vois pas ma meilleure amie pendant un moment et quand nous nous retrouvons, je reste 10 secondes dans ses bras, mille heures en parlant. Les argentins nous sommes à fleur de peau concernant les sentiments et la famille, car nous avons grandi ainsi. Je crois que ce qui s'est passé avec les personnes de France, d'Italie, de Pologne ou d'Allemagne est qu'elles ont vu quelqu'un de différent d'eux. Je suis fière d'être argentine, j'aime mon pays, j'aime ses habitants. Les personnes que j'aime le plus au monde, mes amies et ma famille sont en Argentine. Et bien que j'ai l'amour du public de tout le monde, je reste là car c'est mon lieu.


+ Je vous fait partager une vidéo que j'ai beaucoup aimée de Tinistas italiennes faisant de la promo pour l'album de Martina à Naples.

Share Button
Posté par Emily